A. Présentation de la structure de la section Union Progressiste France:

Conformément aux statuts du Parti, l’Union Progressiste Section France est structurée comme suit:


B. Les commissions de la Section-France :

1. Présentation des commissions :

Les commissions de la Section France sont chargées d’éclairer et d’orienter le Bureau Exécutif France sur les différentes questions relatives à la vie interne du parti, à la Diaspora France, à la Nation béninoise et à la Communauté Internationale. Elles sont au nombre de cinq (5) à savoir :

Chaque Commission technique permanente est composée de membres élus parmi les militants en raison de leur compétence.
technique, lors de l’Assemblée Générale.
Chaque commission est dirigée par le 1 ier délégué élu chargé de piloter les activités de cette commission.
Les attributions spécifiques des Commissions techniques permanentes sont définies dans le Règlement Intérieur.

2. Les attributions des commissions techniques permanentes :

2.1. La Commission Jeunesse

Elle est chargée de :

    • Fédérer la jeunesse béninoise issue de la diaspora ;
    • Intéresser les jeunes de la diaspora aux évènements qui se déroulent au Bénin
    • Amener les jeunes à jouer leur rôle de citoyens
    • Aider les jeunes dans leurs projets vers du Bénin
    • Aiguiller les compétences pour le développement du Bénin.

2.2.La Commission Femme et Développement

Elle est chargée de :

    • Faire la promotion des femmes au sein et en dehors du Parti ;
    • Encourager les femmes à s’engager dans la vie politique ;
    • Mener des campagnes pour la lutte contre l’inégalité des genres ;
    • Soutenir l’éducation des femmes (Amplifier la promotion du planning familial) et des jeunes filles (grossesses en milieu scolaire, lutter contre la délinquance et la prostitution) ;
    • Développer des projets pour la prise en compte des soins (Maternels et infantiles, traitement du cancer du sein, traitement de l'endométriose) ;
    • Soutenir les actions de lutte contre les violences faites aux femmes et les violences en milieu scolaire;
    • Valoriser les travaux domestiques non rémunérés ;
    • Promouvoir le partage des responsabilités au sein des ménages.

2.3.La Commission Organisation

Elle est chargée de :

2.4.La Commission Formation

Elle est chargée de :

2.5.La Commission Affaires Juridiques

Elle joue un rôle de conseil auprès du Bureau Exécutif de la Section-France sur les questions juridiques dans les domaines de

    • La gouvernance
    • La réglementation
    • La conformité des textes et des statuts des organes du Parti ;
    • Suivi des dossiers juridiques ;
    • Les relations internes et externes du Parti.

2.6.Le Conseil des élus français d’origine béninoise :

Sur la base des orientations du Parti progressiste, il est constitué au sein de UP Section-France d’un creuset de militant.e.s portés sur la vie locale pour :

 

    • Être source de proposition et accompagner le Bureau Exécutif de l’UP Section-France sur le plan politique et administratif ;
    • Impulser une dynamique de concertation et d’échanges durables avec les collectivités territoriales du Bénin ;
    • Accompagner la décentralisation tout en renforçant les capacités en matière de gestion communale ;
    • Déployer les compétences à travers la mutualisation de bonnes pratiques pour optimiser les actions politiques au Bénin ;
    • Plaidoyer avec UP Section-France auprès des institutions publiques et privées, politiques, économiques et sociales, nationales et européennes ;
    • Accompagner l'UP Section-France et impulser d'une dynamique citoyenne responsable au sein de la diaspora avec des réseaux politiques et associatives motivés ;
    • Assister le parti dans l’organisation des rencontres avec la diaspora béninoise ;
    • Mobiliser des ressources pour l'appui, le concours et la contribution à la déclinaison locale des programmes nationaux de développement ;
    • Renforcement des capacités d’entrée des femmes et des jeunes en politique et appui au réseau béninois des femmes élues.
    • Promouvoir une culture de suivi et d'évaluation des projets locaux sur la base d'indicateurs quantitatifs (nombre de bénéficiaires d'un projet) et
    • qualitatifs (mobilisation des partenaires, démarche participative des bénéficiaires, approche intégrée du développement durable...).