Après l’invalidation du siège de M’betti Tiamou par la cour suprême, le président de l’Union Progressiste, Bruno Amoussou, vient de nommer un nouveau 1er adjoint au maire.

Le puzzle n’aura pas durer longtemps. Les responsables de l’Union Progressiste n’ont pas eu du mal à désigner le représentant du conseiller communal et 1er adjoint au maire de Boukoumbé, M’betti Tiamou Badoriba, dont le siège a été invalidé par la cour suprême, suite à un recours.

Le puzzle n’aura pas durer longtemps. Les responsables de l’Union Progressiste n’ont pas eu du mal à désigner le représentant du conseiller communal et 1er adjoint au maire de Boukoumbé, M’betti Tiamou Badoriba, dont le siège a été invalidé par la cour suprême, suite à un recours.

Après l’invalidation du siège de M’betti Tiamou par la cour suprême, le président de l’Union Progressiste, Bruno Amoussou, vient de nommer un nouveau 1er adjoint au maire.

Le puzzle n’aura pas durer longtemps. Les responsables de l’Union Progressiste n’ont pas eu du mal à désigner le représentant du conseiller communal et 1er adjoint au maire de Boukoumbé, M’betti Tiamou Badoriba, dont le siège a été invalidé par la cour suprême, suite à un recours.

Le puzzle n’aura pas durer longtemps. Les responsables de l’Union Progressiste n’ont pas eu du mal à désigner le représentant du conseiller communal et 1er adjoint au maire de Boukoumbé, M’betti Tiamou Badoriba, dont le siège a été invalidé par la cour suprême, suite à un recours.